Intérêt de l'imagerie dans la biomécanique normale et pathologique de l'avant-pied. Aspects du vivant et des populations du passé.
Cyrille Cazeau  1@  , Djillali Hadjouis * @
1 : Cazeau
Clinique Victor Hugo, Paris, France
* : Auteur correspondant

La morphologie de l'avant-pied présente une variabilité qui n'est pas synonyme de pathologie. Ainsi « l'Hallux valgus » est une caractéristique anatomique spécifique du genre Homo et n'est justifiable d'un traitement uniquement en présence de symptômes s'y rattachant. La difficulté que rencontrent les paléopathologistes est liée à l'incomplétude et muet du matériel examiné. Il faut alors réunir les critères morphologiques statistiquement et habituellement associés à la présence de symptômes dans la population actuelle pour identifier les probables patients des populations du passé. C'est l'objet de ce travail, centré sur le metatarsus varus avec transfert mécanique de charge sous les rayons latéraux, l'atteinte de la plaque plantaire, la position de l'hallux, la morphologie de l'arche transversale de l'avant-pied.

Outre les nombreuses variations qui découlent de la station debout, l'hallux valgus est présent dans de nombreuses populations archéologiques. Les exemples identifiés dans le matériel issu des fouilles préventives du Sud-Est parisien suggèrent, malgré la désarticulation des os du pied, des pistes de reconstitution articulaire.


Personnes connectées : 1